Le format d’image
30 mars 2018
Les formats de capteurs
30 mars 2018
Show all

Obtenir un rendu cinéma

Vous l’aurez sans doute remarqué, les films de cinéma ont des rendus particuliers. Des images assez organiques, avec des couleurs parfois plus chaudes ou au contraire froides pour coller à l’ambiance du film.

La tendance actuelle est d’avoir des ombres un peu bleutés et des peaux, des tons chairs (skin tones) un peu orangés.

Bien entendu il sera difficile d’obtenir de si belles images avec un petit Canon, Nikon, Sony, Panasonic, Olympus, mais on peut quand même s’en approcher.

Pour commencer on peut tenter d’optimiser la qualité de nos images en sélectionnant des modes d’enregistrement plus appropriés. Par exemple les modes cinelike, slog, vlog si l’appareil en dispose.

Ils permettent de filmer en resserrant les signaux ce qui offre une image neutre (désaturée) que l’on peut retravailler en post-traitement.

Mais attention, pour filmer dans ces modes il faut un enregistrement interne avec beaucoup de débit et de préférence un codec 4:2:2 10bits. Si l’appareil n’est pas capable d’enregistrer sans compression en interne, il faut passer par la sortie HDMI ou SDI reliée à un enregistreur externe pour éviter la compression et récupérer un maximum d’informations qui permettront un bien meilleur traitement.

Les modes Protune de la Gopro ou S-log des caméras de certains drones relèvent plus du gadget car les débits d’enregistrement sont trop faibles et ces modes vont finalement plus dégrader l’image qu’autre chose quand on va vouloir lui redonner des couleurs et du contraste en post-traitement.

Les LUT