Les bases de la photographie
2 avril 2018
L’exposition
2 avril 2018
Show all

La mise au point

La mise au point (que certains écrivent avec l’acronyme MAP) correspond à l’endroit ciblé de l’image où la netteté est maximale.

Pour l’effectuer on peut faire confiance à son appareil photo et l’autofocus de l’objectif. Pour définir l’endroit où doit être effectué cette mise au point, on peut sélectionner un collimateur dans le viseur. Le collimateur peut être déplacé grâce au joystick dont disposent la plupart des appareils. On peut également sélectionner la zone de mise au point sur l’écran avec l’affichage Live View.

Il existe différents modes autofocus. L’autofocus AF-S qui fige la mise au point, ou l’AF-C (continu) qui recherche en permanence à refaire la mise au point sur le sujet ciblé grâce au collimateur. L’autofocus continu est intéressant sur les sujets en mouvement qui se déplacent vers l’avant ou l’arrière, si toutefois l’arrière-plan est assez homogène et que le sujet s’en détache bien. Les progrès dans ce domaine sont réguliers et les autofocus sont de plus en plus performants.

 

Dans certaines conditions on peut préférer faire soi-même la mise au point. Par exemple pour filmer afin d’éviter des changements intempestifs et non désirés de la mise au point si l’autofocus ne sait plus où l’effectuer durant l’enregistrement. En effet il est fortement déconseillé en vidéo d’avoir recours à l’autofocus tant ce mode automatique est perturbé par les mouvements de caméra, des personnages ou des éléments. Une séquence vidéo durant laquelle la mise au point change brutalement pour de mauvaises raisons est très désagréable à regarder.

Avoir recours à la mise au point manuelle peut aussi être nécessaire pour photographier un sujet qui se trouve derrière des obstacles.

On passe donc en mode Manual Focus. Pour effectuer une mise au point manuelle précise, on peut activer le Live View et zoomer dans l’écran. On peut également sur certains appareils, activer la fonction focus peaking qui offre une assistance non négligeable pour faire la mise au point. Un liseret de couleur apparaît sur les zones où est effectuée la mise au point. C’est très pratique et précis.

Les zones qui ne sont pas nettes sont donc floues. Nous allons voir la notion de profondeur de champ et de bokeh dans un autre article.